L’Écosse s'invite au village

 

L’association Lurosport crée l’évènement un jour par an au mois de juin. Avec l’aide de la mairie, une journée est consacrée à « La Foule est Cruissienne ». Appellation d’origine contrôlée par la présidence de l’association, et comme son nom l’indique, tous, petits et grands participent à une journée déguisée sur un thême donné.

Voici donc venu le temps d’écosser (pardon, des ECOSSAIS). Repas mis au goût du jour, saumon, haggis, whiskies et tenue pour certains, adéquate ! « Kilt » le souhaite, porter barbe rousse, béret à pompon, bas et le fameux kilt qui ne doit se soulever sous aucun prétexte (Est-ce une légende comme celle des fantômes ?).

Nessie, vous connaissez. Mais oui, ce terrible monstre du Loch-Ness. Il était là et avec lui 2 des citoyens d’Inverness venus pour lui faire prendre un peu du soleil de notre midi. Et, effectivement, il a séché.

Des jeux pour les enfants, des jeux pour les grands (concours de cartes), apéritif classique vers midi et à 13 heures, « à table » !

50 convives sous des barnums, abrités du soleil, ont consommé un repas magistralement préparé par notre hôte d’origine anglophone, Wiz, comme nous la nommons à Cruis. Animation musicale, animations sous forme de gages en cours de repas, la journée s’est terminée par des cadeaux remis pour le plus beau costume, le plus beau dessin enfant et les lots gagnés par les « tireurs de cartes » qui devaient avoir pronostiqué une très belle journée. Une tombola, corbeille garnie,  fut gagnée par de nouveaux arrivants (un vrai bonheur d’arriver comme cela). Ceci clôturait une journée bien remplie et préparait la future qui devrait avoir pour thême : les personnages de BD.

Good luck, Luke. Pour Jolly Jumper, Wiz a des ânes ! Pour Ma Dalton, ne pas oublier les 4 Frères (fils de Ma). Gageons que personne ne se déguisera en Rantanplan, le chien le plus stupide de l’ouest, car nous vivons dans l’est !

 Il y aura toujours des cadeaux et la fête au même endroit…….

Heureux les simples prix, le royaume des « lieux » leur appartient !

Alain BESSAC