Trois journées dans l'Ubaye

Premier jour : Finalement et malgré les menaces d'orages en montagne, nous sommes 10 participant(e)s au rendez-vous de 9 heures à Cruis, à parité, 5 filles et 5 garçons, pour cette sortie de fin d'année scolaire. Le covoiturage s'organise en deux voitures seulement et nous voilà partis vers Sisteron, Tallard, Barcelonnette. Nous remontons la vallée de l'Ubaye, traversons le village de Saint-Paul sur Ubaye, puis après Grande Serenne, tournons à droite pour emprunter la petite route qui monte vers Fouillouse après avoir passé le fameux pont étroit du Châtelet qui, avec son arche unique de pierres  posée  au sommet d'une gorge très étroite et profonde, surplombe le torrent de 108 mètres.  Nous garons les voitures au parking prévu à cet effet à l'entrée du village et pique-niquons un peu au-dessus à l'ombre de la végétation.

Tour de la Roche des Brigands

La rando initialement prévue devait nous emmener sur la commune des Mées, au Plateau de La Colle.

Il y a 30 ans, dans mon souvenir, la balade valait le coup, entre les hameaux plus ou moins ruinés - il y a même eu une école ! d'une fontaine à l'autre, parmi les champs de lavande et de céréales. Las ! Aujourd'hui sur les chemins anciens fleurissent les panneaux "propriété privée" ou "accès interdit". Les coteaux sont enfrichés, les champs de céréales ont été remplacés par les camps photovoltaïques au bruit d'aérodrome, et les alignements de lavandes exempts d'herbes folles et de coquelicots fleurent bon l'agropharmacie. Sans compter le désagrément d'un modèle d'autochtone à pickup, rencontré à la porte de son gîte rural de La Lèche, franchement agressif envers le randonneur. L'agriculteur voltaïque ?

Tour des ravins (Sigoyer)

 Nous sommes sept à rejoindre le village perché de Sigoyer, site qui offre une vue panoramique exceptionnelle sur le Val de Durance.

C’est de la petite mairie que nous démarrons ce circuit dans les Hautes Terres de Provence, en prenant la direction des Baudes, petit hameau à mi-parcours. Les genets embaument, par endroit, le quartz brille sous nos pieds, sur ce chemin qui traverse fermes et vallons où l’eau coule encore.