Vallée des Merveilles, 1er juillet, le retour !

Après une nouvelle nuit au Refuge des Merveilles, 7 h du matin, nous nous retrouvons autour d'un petit déjeuner, avant d'affronter les 400 m de dénivelé positif et surtout les 900 m de négatif.

Tous les participants on l'air d'avoir bien digéré les 2 journées précédentes. A 8 h, nous sommes sur le pied de guerre, pour un départ avec, comme premier objectif, le "Pas du Trem" (2480 m), dont le nom vient de la "tremblante", maladie du mouton.

Vallée des Merveilles, 30 juin, gravures rupestres

La nuit en dortoir s'est globalement bien passée, nous avons pu récupérer de notre montée de la veille. Après le petit-déjeuner, nous avons rendez-vous à 8 heures avec notre guide Thibaud pour aller visiter la Vallée des Merveilles proprement dite, celle qui contient le plus de gravures rupestres. Il est en effet interdit de s'y rendre sans encadrement d'un guide, sauf à rester sur le sentier du GR 52 au risque de rater de belles découvertes. Il est de plus impératif en cas d'utilisation de bâtons de randonnée de les munir d'embouts en caoutchouc afin d'éviter de dégrader le site. N'oublions pas que nous sommes au cœur du Parc National du Mercantour et que ces gravures ont été classées monuments historiques.

Vallée des Merveilles, 28 et 29 juin

Nous sommes dimanche, jour inhabituel de départ en randonnée. Il est 13 h 45, sur le parking "Grillet", et ce sont 15 copains rayonnants qui sont en partance, pour trois jours et demi. Direction la petite commune de Belvédère, dans la vallée de la Vésubie, au carrefour de la Gordolasque, aux portes du Mercantour et de la Vallée des Merveilles.