Le Trou du Loup

Nous avions déjà programmé cette rando l’année dernière mais en raison de l’absence de fidèles randonneurs nous avons décidé de la remettre au programme. Nous étions seize dont seulement quatre récidivistes au Parc Sportif de Sainte Tulle lieu de départ de notre circuit.

Sur le chemin de Saint-Jacques et par quelques centaines de mètres encore goudronnés nous quittons les dernières maisons de la colline de la Fouent d’Aris pour prendre le chemin passant sous le grand réservoir d’eau qui alimente Sainte Tulle. Nous débouchons rapidement après à peine cent mètres de dénivelé sur un plateau d’où nous découvrons un beau panorama sur Pierrevert, Montjustin et les derniers contreforts du Luberon ensoleillés. Le sentier nous mène entre deux champs d’oliviers à la Ferme de Beaumont. Appellation qui doit être récente car sur la carte IGN le lieu s’appelle Le Clapier… Petite discussion étymologique, rien à voir avec les lapins et les belles maisons qui nous entourent n’ont rien de clapiers. En Provence un clapier voire un clapasse pour les anciens est un amas de pierres, regroupées à dessein par l'Homme pour dégager un terrain agricole ou pastoral.

Nous admirons la beauté de ces oliviers parfaitement taillés, alignés, enherbés entre les rangs d’une précieuse pelouse. Bref une plantation modèle. L’année dernière tous les arbres croulaient sous les olives cette année seul quelques arbres sont chargés de fruits.

Après « la pause banane » nous nous orientons plein sud sur une belle piste éponyme qui nous mène au Trou du Loup. Nous longeons un petit ruisseau que nous entendons à peine sans le voir tellement il coule au fond d’une gorge profonde. Le torrent de Corbières vient grossir notre petit ruisseau et la gorge s’élargit pour laisser passer l’eau entre de magnifiques rochers. Nous choisissons un endroit qui offre de beaux gradins pour piqueniquer au soleil tout en laissant notre regard voguer au le fil de l’eau et du vol des libellules. Courte sieste et même baignade pour l’un d’entre nous et nous reprenons la piste pour une gentille grimpette au milieu d’une végétation très méditerranéenne. La piste nous entraine vers les dernières maisons de Corbières puis un chemin, bien plat puisque sous nos pieds coule le Canal de Manosque nous ramène vers nos voitures.

Notre petit groupe partage ses commentaires de bonheur de cette belle balade autour d’un pot à la terrasse d’un bar du centre de Sainte Tulle.