Au sommet des Monts de Vaucluse : Simiane-la-Rotonde

Quelle chance de pouvoir randonner ce mardi après les trombes d’eau que nous avions reçues ce dernier samedi. Treize impatients d’aller se dérouiller les jambes se retrouvent sur le parking de Saint-Étienne -les-Orgues et partent vers Simiane-la-Rotonde.

Nous nous garons à mi-pente dans la côte menant à la Rotonde et entamons notre randonnée par cette montée. Nous traversons le village de Simiane en zigzagant de rue en rue passant devant de beaux hôtels particuliers et le Château des Agoult. Au sommet du village, derrière la Rotonde nous prenons le GR4 vers l’ouest. Nous passons devant Notre-Dame de Pitié et trois moulins dont un restauré mais sans ailes !

Nous plongeons dans la forêt c'est-à-dire dans des camaïeux de bruns, de jaunes, de rouges qu’un timide soleil transperce. Les lichens vert tendre habillent de dentelles les branches des arbres et rehausse les tons chauds des feuilles. C’est une féérie de couleurs. En cours de chemin nous rencontrons d’anciennes fermes dont une parée de trois caravanes une rose, une bleue et une brune tapissées de papier à fleurs très années 70. Pour agrémenter le tout de « chouette chiotes » avec vue sur la campagne. C’est un lieu digne de ces pochettes cadeaux qui vous promettent une nuit insolite…

Nous quittons le GR4 au Grangeons de Noël en direction du Haut Cardinal. Lavandes au premier plan, bois dorés au deuxième et toute la chaîne de Lure enneigée s’étendant à l’horizon, le paysage est magnifique.

Nous décidons de piqueniquer avant le Haut Cardinal, sur un clapasse pour être bien au sec, avec un petit soleil réconfortant dans le dos et devant cette belle vue.

Après le déjeuner nous basculons sur le versant sud de la colline, au loin le Grand Margès, la Serre de Montdenier et plein de sommets enneigés que nous identifions plus ou moins bien. Un chemin en forte pente et très caillouteux nous mène à la chapelle Sainte-Victoire. Nous traversons la route menant de Rustrel à Saint Christol pour suivre un chemin bordé de vieux murs faits de la patience de plusieurs générations de ramasseurs de pierres. A notre gauche une belle vue du village de Simiane avec en toile de fond la montagne de Lure. Nous nous enfonçons dans le vallon qui aboutit à la Ferme du Simon avec ses chèvres aux grandes cornes.

Quelques centaines de mètres et nous sommes aux voitures, ravis de notre randonnée.

Un pot au Café des voyageurs à Banon viendra clore notre journée.