Tour du Ravin de Robinas à Saint-Julien d’Asse

En ce premier mardi matin de l’année France Inter nous promettais la température la plus chaude de France avec 16° à Manosque mais c’est un petit froid pénétrant et un ciel bien gris qui nous a accueille sur le parking de Saint-Etienne les orgues. Direction Saint Julien d’Asse via Forcalquier et Oraison.

Ce n’est qu’une dizaine de randonneurs qui se lance à l’assaut du village de saint Julien d’Asse.

A l’assaut, le terme est tentant car la rue principale monte d’une façon impressionnante. Début un peu rude mais dont nous consolons en nous disons que cela fait un bon échauffement. Rapidement nous sommes dans un petit sentier qui nous permet de parfaire notre échauffement. En nous élevant nous découvrons un beau point de vue sur le Grand Margès, le massif de Montdenier et le village de Saint Jurs blotti à ses pieds.

Un peu de piste et nous débouchons sur Les Plaines. Etonnant ! Un véritable altiplano, un paysage de bout du monde à 380° avec de grands champs labourés, la montagne de Lure et le Ventoux fermant l’horizon.

Nous avisons une pente sud un peu à l’abri du vent pour nous servir de salle à manger. Un timide soleil est le bien venu pour notre pique nique.

Nous repartons tout en descente de l’autre coté du ravin de Robinas pour retourner aux voitures.

Arrêt traditionnel, cette fois à Oraison pour boire un coup et commenter la journée.

Nous étions un petit groupe pour cette rando avec une parfaite parité et bien sympathique par son éclectisme : Trois belges, un néerlandais, cinq autochtones et pour clore cet inventaire à la Prévert… une authentique bas-alpine.