Tour de la Montagne Saint-Michel

Sur le parking de l’école de Cruis douze candidats à la balade… Coronavirus oblige nous allons faire deux groupes et six voitures pour nous rendre dans la vallée du Jabron jusqu'à Saint-Vincent-sur-Jabron.

Nous laissons les voitures au Moulin d’Anne et attaquons la rando par quelques mètres de goudron. Puis le beau sentier de la Grande Traversée des Préalpes nous accueille. Il fait très chaud, humide et nous transpirons beaucoup.

Au dessus de nous Les Baumes Rochers et leur somptueux drapé de roches rousses nous incitent à marcher le nez en l’air. Le dénivelé se fait un peu plus dur pour passer le Pas du Parandier. Ouf… un peu de faux plat nous permet de récupérer. Nous abandonnons le GR pour un sentier à peine tracé qui nous fait passer en dessous de la ferme de La Parandière.

Quelques ancolies et des aubépines luxuriantes nous émerveillent. La faim commence à se faire sentir et nous nous installons au dessus d’un pré d’une verdeur voluptueuse pour piqueniquer au soleil ou à l’ombre selon les préférences mais en respectant la distanciation sociale.

Nous repartons par le petit sentier conduisant aux ruines de la chapelle Saint-Michel. Le chemin plonge coté vallée du Jabron pour boucler notre circuit et nous ramener aux voitures.

Il faut bien avouer que nous avons notre compte, nous manquons d’entrainement à cause du confinement et de plus une erreur s’était glissée dans l’annonce du dénivelé. Finalement nous avons fait douze kilomètres et six cent cinquante mètres de dénivelé. Oui ! On peut le faire.

Les efforts ont été vite oubliés devant le délicieux gâteau et le champagne apportés  par Marie-Claude pour fêter son anniversaire.