La Plaine des Masques

Grace à trois rendez-vous successifs, Cruis, Saint-Étienne-les-Orgues et enfin La croix du Chêne entre Saint-Michel l’Observatoire et le Revest-des-Brousses, nous sommes une vingtaine à débuter cette randonnée. Le temps s’avère plus clément que les communiqués de la météo nous le laissaient prévoir la veille. La température est relativement douce quelques degrés et un pâle soleil d’hiver fait ce qu’il peut pour nous réchauffer.

C’est de bon pied que nous prenons le chemin des plaines jusqu’aux Essards puis plein nord pour traverser le plateau. A l’est nous pouvons contempler, luisantes de tous leurs feux métalliques, les coupoles éponymes de Saint-Michel l’Observatoire. Nous obliquons vers l’est, quittons le plateau aride pour un petit bois bien sympathique avec un sentier qui nous emmène au fond du vallon vers Les Clavaux. Nous remontons le vallon jusqu’au but de notre randonnée, la Plaine des Masques. Ils sont bien là ces gros rochers couverts de mousse avec incrustations de bonzaï. Masques, mourres, figures, silhouettes de sorcière dansant le sabbat, laissez libre cours à votre imagination, l’étrangeté du lieu s’y prête.

Les estomacs commencent à gargouiller et le terre à terre l’emporte sur le sensible. Cap plein ouest pour piqueniquer au soleil et au bord de la falaise avec vue imprenable sur le Revest-des-Brousses. Nous reprenons la piste qui longe le plateau et qui nous ramène aux voitures. 11,4 kilomètres et 300 mètres de dénivelé ce n’est pas un exploit mais une rando suffisante pour nos organismes à peine sortis de l’hibernation.

Punis par la fermeture des bistros nous apprécions l’invitation de JB et Nadine à  aller boire un coup chez eux et clore cette journée en tombant les masques.