Le Mourre Nègre


Grand beau temps ce mardi, nous sommes 9 à rejoindre le petit village d’Auribeau pour une balade qui conduit au sommet du grand Luberon, massif aux coupes arrondies qui culmine au Mourre Nègre à 1125 m.

Une fois garé sur l’aire L. Peysson au sud du village, nous prenons la direction de Marauvière par une montée assez raide, le chemin se poursuit en sous bois et traverse 3 combes par un bel itinéraire en balcon au dessus des villages d’Auribeau et du castellet.

Arrivé à l'intersection de Marauvière nous remontons à droite en direction de la basse de Cabrieres. Sur le promontoire d'une croupe a lieu la pause banane, les regards s’égarent du Mont Ventoux au plateau de Caseneuse, en passant par la vallée du Calavon... puis la montée se poursuit par un large chemin dans une végétation variée : buis, chênes, pins noirs, narcisses, anémones hépatiques en abondance.

Récompense bien méritée, lorsque nous arrivons en crête s’offre à nous un spectacle panoramique sur la Provence, qui s'étend des Alpes à la Méditerranée.

Nous sommes sur les pelouses d’une large bande pastorale. Nous parcourons quelque peu cette agréable crête afin de trouver un endroit à l’abri du vent du sud pour notre pique-nique, tout en jouissant d'un panorama grandiose.

Après cette pause ensoleillée et bien agréable, nous nous remettons en marche en direction du mourre supérieur occupé par un relais hertzien que nous contournons par la droite. 

Nous atteignons le Jas Bremond avant de nous engager dans la descente assez raide du vallon de Roumi qui rejoint la piste. En bordure se trouvent les vestiges de Saint-Pierre d’Auribeau avec sa chapelle et son donjon que les plus courageux vont découvrir. Puis c'est par un ancien chemin en partie caladé que nous rejoignons le parking.